Groupe B de la Coupe du monde 2018

  • Portugal
  • Espagne
  • Maroc
  • Iran

L'analyse du groupe B

PORTUGAL : vainqueur de l’Euro 2016, 3e en Coupe des Confédérations 2017 et emmené par un Cristiano Ronaldo en grande forme (double Ballon d’or), aborde la Coupe du monde avec de la confiance en tant que tête de série malgré des résultats mitigés en matchs de préparation, dont notamment une victoire arrachée face à l’Égypte de Mohamed Salah (2-1) et une lourde et surprenante défaite (0-3) face aux Pays-Bas, non-qualifiés pour la Coupe du monde. 

ESPAGNE : après avoir décliné depuis sa domination entre 2008 et 2012, l’Espagne a retrouvé de ses couleurs après un Euro 2016 peu convaincant, grâce à la montée en puissance de joueurs comme le madrilène Isco. Leurs matches de préparation sont encourageants, notamment avec un match nul (1-1) face aux champions du monde allemands et surtout, une très nette victoire 6-1 face à l’Argentine. Coup de Tonnerre, le sélectionneur Lopetegui est viré 2 jours avant le début de la CdM…

MAROC : auteur de qualifications très réussies au cours desquelles ils n’ont encaissé aucun but au troisième tour (ce qui n’était jamais arrivé auparavant), en témoigne son bloc défensif d’acier emmené par le turinois Mehdi Benatia, fait son retour en Coupe du monde après 20 ans d’absence et aborde ce groupe en tant que parfait outsider.

IRAN : elle aussi équipe tournée vers la défensive, a réussi ses qualifications en se qualifiant assez rapidement et ses matchs de préparation ont été convaincants.

Les joueurs clés

isco
Isco, espagnol
Cristiano Ronaldo, portugais
karim ansarifard
Karim Ansarifard, iranien
Amine Harit
Amine Harit, marocain

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *