Sélection Sénégal

Liste des 23 Sénégalais :

Gardiens : Abdoulaye Diallo (Stade Rennes), Alfred Gomis (SPAL), Khadim Ndiaye (Horoya)

Défenseurs (7) : Lamine Gassama (Alanyaspor), Saliou Ciss (Valenciennes), Kalidou Koulibaly (Napoli), Kara Mbodii (Anderlecht), Youssouf Sabaly (Bordeaux), Salif Sane (Hannover 98), Moussa Wague (Eupen)

Milieux de terrain : Idrissa Gueye (Everton), Cheikhou Kouyate (West Ham United), Alfred Ndiaye (Wolverhampton Wanderers), Badou Ndiaye (Stoke City), Cheikh Ndoye (Birmingham City), Ismaila Sarr (Stade Rennes)

Attaquants : Keita Balde (Monaco), Mame Biram Diouf (Stoke City), Moussa Konate (Amiens), Sadio Mane (Liverpool), Mbaye Niang (Torino), Diafra Sakho (Stade Rennes), Moussa Sow (Bursaspor).

Les joueurs clés

Idrissa Gueye, infatigable milieu récupérateur

Sadio Mané, ailier flamboyant de Liverpool

Kalidou Koulibaly, robuste défenseur du Napoli

Points forts :

La vitesse et la vivacité de ses attaquants font du Sénégal une équipe très intéressante du point de vue offensif. En effet, cette liste dispose d’une qualité offensive impressionnante.

Points faibles :

Le talon d’achille d’une équipe offensive est souvent sa défense. Le Sénégal ne sera pas une exception. En effet, mise à part Kalidou Koulibaly, l’ancien pensionnaire de National avec Epinal, le Sénégal n’a pas de joueur top monde et a même dû faire appel à des joueurs de ligue 2 (Saliou Ciss, Valenciennes).

Sélection Serbie

Liste des 23 Serbes :

Gardiens  Marko Dmitrovic (Eibar/ESP), Vladimir Stojkovic (Partizan Belgrade), Predrag Rajkovic (Maccabi Tel Aviv/ISR)

Défenseurs: Branislav Ivanovic (Zenit Saint Pétersbourg/RUS), Aleksandar Kolarov (AS Rome/ITA), Nikola Milenkovic (Fiorentina/ITA), Milan Rodic (Etoile Rouge Belgrade), Antonio Rukavina (Villarreal/ESP), Uros Spajic (Anderlecht, puis Krasnodar à partir du 1er juillet/RUS), Dusko Tosic (Besiktas/TUR), Milos Veljkovic (Werder Brême/ALL)

Milieux : Marko Grujic (Cardiff City/ANG), Filip Kostic (Hambourg/ALL), Adem Ljajic (Torino/ITA), Nemanja Matic (Manchester United/ANG), Sergej Milinkovic-Savic (Lazio/ITA), Luka Milivojevic (Crystal Palace/ANG), Nemanja Radonjic (Etoile Rouge Belgrade), Dusan Tadic (Southampton/ANG), Andrija Zivkovic (Benfica/POR)

Attaquants : Luka Jovic (Eintracht Francfort/ALL), Aleksandar Mitrovic (Newcastle/ANG), Aleksandar Prijovic (PAOK Thessalonique/GRE), 

Les joueurs clés

Aleksandar Kolarov, puissant défenseur de la Roma

Sergej Milinkovic, puissant box-to-box de la Lazio

Aleksandar Mitrovic, puissant attaquant en pivot de Newcastle

Points forts :

la description des joueurs clés se suffit à elle-même… Des joueurs puissants, une équipe qui vient des pays de l’est, de la rigueur défensive et surtout des joueurs capables de marquer des belles frappes de loin !

Points faibles :

Le manque de diversité au sein de la sélection Serbes risque de leur poser problème. En effet, hormis sa colonne vertébrale, l’équipe est dépourvu technicien et de créateur dans le jeu.

Sélection Espagnol

Liste des 23 Espagnols :

Gardiens : Kepa Arrizabalaga(Athletic Bilbao), David de Gea (Manchester United/ANG), Pepe Reina (Naples/ITA)

Défenseurs : Jordi Alba (FC Barcelone), Cesar Azpilicueta (Chelsea/ANG), Dani Carvajal (Real Madrid), Nacho Monreal (Arsenal/ENG), Nacho (Real Madrid), Alvaro Odriozola (Real Sociedad), Gerard Piqué (FC Barcelone), Sergio Ramos (Real Madrid)

Milieux : Sergio Busquets (FC Barcelone), Koke (Atletico Madrid), Andres Iniesta (FC Barcelone), Saul (Atlético Madrid), David Silva (Manchester City/ANG), Thiago (Bayern Munich/ALL)

Attaquants : Marco Asensio (Real Madrid), Iago Aspas (Celta Vigo), Diego Costa (Atletico Madrid), Isco (Real Madrid), Rodrigo Moreno (Valence), Lucas Vasquez (Real Madrid) 

Les joueurs clés

David de Gea, gardien de Man Utd

Sergio Ramos, défenseur et capitaine du Réal Madrid

Diego Costa, buteur de l’Atlético Madrid

Points forts :

L’Espagne est forte dans tous les domaines. Elle possède l’un des meilleurs gardien du monde avec la Belgique et l’Allemagne. Sans parler de son milieu de terrain énorme avec Koke, Isco, Iniesta, Silva, Busquets, Asensio… Il y a du choix, trop de choix ? Une équipe très impressionnante dans tous les domaines qui a soif de revanche après une CDM2010 où ils avaient été sorti dès les phases de poule.

Points faibles :

Je ne vais pas faire de langue de bois : aucun point faible.

Sélections Suède

Liste des 23 Sudois :

Gardiens : Robin Olsen (FC Copenhague/DAN), Kristoffer Nordfeldt (Swansea/ANG), Karl-Johan Johnsson (Guingamp/FRA).

Défenseurs : Andreas Granqvist (Krasnodar/RUS), Victor Nilsson Lindelöf, (Manchester United/ANG), Mikael Lustig (Celtic/SCO), Ludwig Augustinsson (Werder Bremen/ALL), Pontus Jansson (Leeds/ANG), Emil Krafth (Bologna/ITA), Filip Helander (Bologna/ITA), Martin Olsson (Swansea/ANG).

Milieux de terrain : Sebastian Larsson (Hull/ANG), Gustav Svensson (Seattle Sounders FC/USA), Albin Ekdal (Hambourg/ALL), Emil Forsberg (RB Leipzig/ALL), Viktor Claesson (Krasnodar/RUS), Jimmy Durmaz (Toulouse/FRA), Marcus Rohdén (FC Crotone/ITA), Oscar Hiljemark (Genoa/ITA).

Attaquants : Marcus Berg (Al Ain/UAE), John Guidetti (Alaves /ESP), Isaac Kiese-Thelin (Waslan Beeveren/ BEL), Ola Toivonen (Toulouse/FRA).

Les joueurs clés

Mikael Lustig, rugueux défenseurs du Celtic Glasgow

Emil Forsberg, meneur de jeu du RBL

Ola Toivonen, attaquant du TFC

Points forts :

La Suède est une équipe physique et en transition. Auparavant s’appuyant sur la star Ibrahimovic, cette équipe est assez difficile à analyser. On retiendra notamment leur qualification in extremis face à l’Italie

Points faibles :

Orpheline de Ibrahimovic, la Suède est fragile offensivement, en témoigne son nombre de but marqué pendant les phases qualificatives de la CDM.

Sélection Suisse

Liste des 23 russes:

Gardiens : Yann Sommer (Borussia MönchANGladbach/ALL), Yvon Mvogo (RB Leipzig/ALL), Roman Bürki (Borussia Dortmund/ALL).

Défenseurs : Stephan Lichtsteiner (Juventus/ITA), François Moubaldje (TFC/FRA), Nico Elvedi (Borussia MönchANGladbach/ALL), Manuel Akanji (Borussia Dortmund/ALL), Michael Lang (FC Bâle/ALL), Ricardo Rodriguez (AC Milan/ITA), Johan Djourou (Antalyaspor/TUR), Fabian Schär (Deportivo La Corogne/ESP).

Milieux : Remo Freuler (Atalanta Bergame/ITA), Granit Xhaka (Arsenal/ANG), Valon Behrami (Udinese/ITA), Steven Zuber (Hoffenheim/ALL), Blerim Dzemaili (Bologne/ITA), Gelson Fernandes (Eintracht Francfort/ALL), DANis Zakaria (Borussia MönchANGladbach, SUI), Xherdan Shaqiri (Stoke City/ANG).

Attaquants : Breel Embolo (Schalke 04/ALL), Haris Seferovic (Benfica/POR), Mario Gavranovic (Dinamo Zagreb/CRO), Josip Drmic (Borussia MönchANGladbach/ALL).

Les joueurs clés

Yann Sommer, gardien du BGM

Xherdan Shaqiri, attaquant à Stoke City (Ex Bayern Munich)

Valon Behrami, dispute sa 5e CDM

Points forts :

La Suisse est classé 6e meilleur équipe du Monde selon la Fifa. Cependant à y regarder de plus près, on constate qu’il y a peu de grands joueurs dans cette équipe. Ce qui fait la force de la Nati c’est son collectif et surtout son équillibre. Pas de grand nom ? Certes un cadre dans chaque ligne, des joueurs évoluant dans des grands clubs de chaque championnat (notamment en Allemagne).

Points faibles :

Très peu de points faibles… La Nati manque peut être d’expérience dans les matchs à enjeu, en référence à ces derniers Euro et CDM.

Sélection Tunisie

Liste des 23 Tunisiens :

Gardiens : Aymen Mathlouthi (Al Batin Saoudi/KSA), Farouk Ben Mustapha (Al Shabab Saoudi/KSA), Mouez Hassen (Châteauroux/FRA/L2)

Défenseurs : Hamdi Nagguez (Zamalek/EGY), Dylan Bronn (La Gantoise/BEL), Rami Bedoui (Etoile Sportive du Sahel), Yohan Benalouane (Leicester/ANG), Syam Ben Youssef (Kasimpasa/TUR), Yassine Meriah (Club Sportif Sfax), Oussama Haddadi (Dijon/FRA), Ali Maaloul (Al Ahli/EGY)

Milieux : Ellyes Skhiri (Montpellier/FRA), Mohamed Amine Ben Amor (Al Ahly/KSA), Ghaylene Chalali (Espérance Tunis), Farjani Sassi (Al Nasr Saoudi/KSA), Ahmed Khalil (Club Africain), Seifeddine El Khaoui (Troyes/FRA)

Attaquants : Fakhreddine Ben Youssef (Al Ittifak/KSA), Anice Badri (Espérance), Bassem Srarfi (Nice/FRA) , Wahbi Khazri (Rennes/FRA), Naim Sliti (Dijon/FRA), Sabeur Khalifa (Club Africain)

Les joueurs clés

Ellyes Skhiri, infatigable milieu récupérateur

Wahbi Khazri, attaquant star de Rennes

Naim Sliti, dribbleur et attaquant au DFCO

Points forts :

Une attaque prometteuse et qui a du football entre les jambes. La Tunisie n’a pas l’ambition de gagner la CDM mais elle reste dangereuse par sa qualité technique, notamment devant.

Points faibles :

Une défense très fragile avec des joueurs très peu connu. Un milieu de terrain également limité malgré Skhiri qui reste une référence en Europe pour ses qualités à la récupération. Enfin la cerise sur le gateau est le niveau des gardiens.. Le titulaire dans les cages est un gardien de deuxième division française : Hassen. Sans un grand gardien, une équipe aura des difficultés à gagner (Rappel de l’Algérie en 2014 et un gardien exceptionnel !)

Sélection Uruguay

Liste des 23 Uruguayens :

Gardiens : Fernando Muslera (Galastasaray/TUR), Martin Silva (Vasco de Gama/BRA), Martin Campana (Independiente/ARG).

Défenseurs : Diego Godin (Atlético Madrid/ESP), Sebastian Coates (Sporting Lisbonne/POR), José Maria Gimenez (Atlético Madrid/ESP), Maximiliano Pereira (Porto/POR), Gaston Silva (Independiente/ARG), Martin Caceres (Lazio Rome/ITA), Guillermo Varela (Penarol).

Milieux de terrain : Nahitan Nandez (Boca Juniors/ARG), Lucas Torreira (Sampdoria Gênes/ITA), Matias Vecino (Inter Milan/ITA), Rodrigo Bentancur (Juventus Turin/ITA), Carlos Sanchez (Monterrey/MEX), Jonathan Urretaviscaya (Pachuca/MEX), Giorgian De Arrascaeta (Cruzeiro/BRA), Diego Laxalt (Gênes/ITA), Cristian Rodriguez (Penarol).

Attaquants : Cristhian Stuani (Gérone/ESP), Edinson Cavani (Paris SG/FRA), Maximiliano Gomez (Celta Vigo/ESP), Luis Suarez (Barcelone/ESP).

Les joueurs clés

José Gimenez, rugueux défenseur

Edinson Cavani, attaquant star du PSG

Luis Suarez, attaquant vedette du FC Barcelone

Points forts :

Une formation très agressive et crainte par ses adversaires pour le défi physique subi durant l’ensemble de ses matchs. Doté d’un mental d’acier, l’Uruguay est souvent au rendez-vous dans les matchs décisifs. La demi-finale perdue 2 buts à 3 face aux Pays-Bas lors de la Coupe du monde 2010 le prouve.

Points faibles :

Son schéma tactique et son style de jeu semblent au premier abord bien collé, mais ses deux attaquants stars (Cavani et Suarez) ne font pas toujours les efforts défensifs, ce qui peut les fragiliser en seconde période lorsque la fatigue commence à s’accumuler.

Sélection Russie

Liste des 23 russes:

Gardiens : Igor Akinfeev (CSKA Moscou), Vladimir Gabulov (Bruges/BEL), Andrei Lunev (Zenit St Petersbourg)

Défenseurs : Mario Fernandes (CSKA Moscou), Vladimir Granat (Rubin Kazan), Sergei Ignashevich (CSKA Moscou), Fyodor Kudryashov (Rubin Kazan), Ilya Kutepov (Spartak Moscou), Andrei Semionov (Akhmat Grozny), Igor Smolnikov (Zenit St Petersbourg)

Milieux : Denis Cheryshev (Villarreal/ESP), Alan Dzagoev (CSKA Moscou), Alexander Erokhin (Zenit St Petersbourg), Yury Gazinsky (Krasnodar), Alexander Golovin (CSKA Moscow), Daler Kuzyaev (Zenit St Petersbourg), Anton Miranchuk (Lokomotiv Moscou), Alexander Samedov (Spartak Moscou), Yury Zhirkov (Zenit St Petersbourg), Roman Zobnin (Spartak Moscou)

Attaquants : Artem Dzyuba (Arsenal Tula), Alexei Miranchuk (Lokomotiv Moscou), Fyodor Smolov (Krasnodar)

Les joueurs clés

golovin-aleksandr-e1528829603552
Golovin, meneur de jeu de la Russie
igor-akinfeev-7861
Afinkeev, gardien emblématique aux 104 capes avec la Russie
220px-Smolov_2017
Smolov, buteur de la Russie, auteur de 12 buts en 30 apparitions

Points forts :

La Russie, édition Coupe du monde 2018, semble affaibli sur le papier au vu du nombre de blessés. Cependant, elle possède l’avantage de jouer à domicile. De plus, son meneur de jeu, Golovin va rayonner sur le jeu russe et distribuer de nombreux ballons à ses attaquants grâce à son jeu technique. En effet, Golovin brille par son aisance et sa vision de jeu. Un mondial à domicile où beaucoup d’éléments reposeront sur lui pour aller le plus loin possible dans la compétition.

Points faibles :

En un seul mot : inexpérience.
Les russes appelés pour participer à ce mondial évoluent tous ou presque dans le championnat russe. Il faudra donc élever son niveau de jeu face à des joueurs tops mondes. Heureusement ou presque, la Russie dispose d’un groupe peu relevé…

Groupe D de la Coupe du monde 2018

  • Argentine
  • Islande
  • Croatie
  • Nigeria

L'analyse du groupe D

ARGENTINE : finaliste des deux dernières éditions de la Copa América et de la dernière coupe du monde, l’Argentine aborde la compétition en tant que favorite malgré une qualification arrachée grâce seulement à sa star Lionel Messi, auteur d’un triplé lors du dernier match, et une préparation inégale, dont une surprenante défaite 4-2 contre les Nigérians, et une défaite cinglante 6-1 face à l’Espagne. Lionel Messi étant absent ce jour-là, ce match a montré une équipe albiceleste souffrante sans sa pièce maîtresse.

ISLANDE : c’est la première participation en Coupe du monde de l’Islande qui avait déjà fait sensation à l’Euro 2016 en atteignant les quarts de finale pour sa première participation à une compétition internationale, éliminant au passage l’Angleterre. Après des éliminatoires très réussies, et malgré une préparation inquiétante, compte bien recréer la surprise pendant cette Coupe du monde. 

CROATIE : La Croatie, que l’Islande avait affrontée en éliminatoires, peut compter sur ses joueurs talentueux comme le turinois Mario Mandzukic ou le barcelonais Ivan Rakitic, mais s’est souvent montrée décevante en Coupe du monde, ne parvenant plus à passer le premier tour après sa surprenante 3e place à la Coupe du monde 1998. Comme deuxième favorite de ce groupe, la sélection de Zlatko Dalić va devoir tout donner pendant cette phase de poules.

NIGERIA : Le Nigeria, malgré son classement assez bas, dispose d’un effectif offensif rajeuni et prometteur, emmené notamment par le londonien Victor Moses, et compte bien créer la surprise après avoir réussi ses qualifications dans un groupe particulièrement relevé qui comprenait notamment le Cameroun, champion d’Afrique en 2017, et l’Algérie, huitième-de-finaliste à la dernière Coupe du monde.

Les joueurs clés

victore moses
Victor Moses, nigérian
Mario Mandžukić, croate
gg
Gylfi Sigurðsson, islandais
Lionel_Messi_2017
Lionel Messi, argentin

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr

Groupe C de la Coupe du monde 2018

  • France
  • Australie
  • Pérou
  • Danemark

L'analyse du groupe C

FRANCE : grande favorite de ce groupe C et finaliste de l’Euro 2016, elle aborde la compétition en tant que sérieux prétendant au titre. Lors des qualifications, la sélection de Didier Deschamps a vu son bloc offensif s’étoffer grandement avec les arrivées de jeunes joueurs tels que Kylian Mbappé, Thomas Lemar, Ousmane Dembélé, tous évoluant dans des clubs de premier plan. La France a réussi à se sortir d’un groupe relevé en qualifications, ce qui lui a valu un statut de tête de série au tirage. Pendant ses matches de préparation, la France a montré un visage offensif séduisant et diversifié, mais des faiblesses au niveau de la défense. 

AUSTRALIE : victorieuse en coupe d’Asie des nations 2015 mais marquée par un changement d’entraîneur. Auteur d’éliminatoires mitigés, l’Australie aborde le groupe en tant que petit poucet. 

PEROU : absent en Coupe du monde depuis 1982 et troisième de la Copa América 2015, a beaucoup progressé depuis l’arrivée de l’Argentin Ricardo Gareca à la tête de la sélection. 10e au classement FIFA en octobre 2017, son meilleur rang, le Pérou s’annonce comme une sélection à suivre de près. Ses meneurs de jeu sont le vétéran Jefferson Farfán et le jeune espoir du Feyenoord Renato Tapia mais la principale menace de l’équipe reste son meilleur buteur, Paolo Guerrero qui disputera le Mondial, malgré 6 mois sans jouer à la suite d’une suspension pour dopage. 

DANEMARK : les danois ont su retrouver un jeu séduisant après avoir manqué la Coupe du monde 2014 et l’Euro 2016. Ils peuvent compter sur le milieu de terrain Christian Eriksen, évoluant à Tottenham et auteur d’un coup du chapeau en barrages retour, ainsi que de jeunes joueurs tels que Pione Sisto et Andreas Christensen.

Les joueurs clés

185846
Pione Sisto, danois
250019498
Antoine Grizemann, français
Tim+Cahill+Socceroos+Portrait+Session+QitjOF21sfbl
Tim Cahill, australien
jefferson-farfan-cuantos-titulos-tiene-la-foquita-en-europa-632700
Jefferson Farfan, péruvien

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr