Groupe D de la Coupe du monde 2018

  • Argentine
  • Islande
  • Croatie
  • Nigeria

L'analyse du groupe D

ARGENTINE : finaliste des deux dernières éditions de la Copa América et de la dernière coupe du monde, l’Argentine aborde la compétition en tant que favorite malgré une qualification arrachée grâce seulement à sa star Lionel Messi, auteur d’un triplé lors du dernier match, et une préparation inégale, dont une surprenante défaite 4-2 contre les Nigérians, et une défaite cinglante 6-1 face à l’Espagne. Lionel Messi étant absent ce jour-là, ce match a montré une équipe albiceleste souffrante sans sa pièce maîtresse.

ISLANDE : c’est la première participation en Coupe du monde de l’Islande qui avait déjà fait sensation à l’Euro 2016 en atteignant les quarts de finale pour sa première participation à une compétition internationale, éliminant au passage l’Angleterre. Après des éliminatoires très réussies, et malgré une préparation inquiétante, compte bien recréer la surprise pendant cette Coupe du monde. 

CROATIE : La Croatie, que l’Islande avait affrontée en éliminatoires, peut compter sur ses joueurs talentueux comme le turinois Mario Mandzukic ou le barcelonais Ivan Rakitic, mais s’est souvent montrée décevante en Coupe du monde, ne parvenant plus à passer le premier tour après sa surprenante 3e place à la Coupe du monde 1998. Comme deuxième favorite de ce groupe, la sélection de Zlatko Dalić va devoir tout donner pendant cette phase de poules.

NIGERIA : Le Nigeria, malgré son classement assez bas, dispose d’un effectif offensif rajeuni et prometteur, emmené notamment par le londonien Victor Moses, et compte bien créer la surprise après avoir réussi ses qualifications dans un groupe particulièrement relevé qui comprenait notamment le Cameroun, champion d’Afrique en 2017, et l’Algérie, huitième-de-finaliste à la dernière Coupe du monde.

Les joueurs clés

victore moses
Victor Moses, nigérian
Mario Mandžukić, croate
gg
Gylfi Sigurðsson, islandais
Lionel_Messi_2017
Lionel Messi, argentin

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr

Groupe C de la Coupe du monde 2018

  • France
  • Australie
  • Pérou
  • Danemark

L'analyse du groupe C

FRANCE : grande favorite de ce groupe C et finaliste de l’Euro 2016, elle aborde la compétition en tant que sérieux prétendant au titre. Lors des qualifications, la sélection de Didier Deschamps a vu son bloc offensif s’étoffer grandement avec les arrivées de jeunes joueurs tels que Kylian Mbappé, Thomas Lemar, Ousmane Dembélé, tous évoluant dans des clubs de premier plan. La France a réussi à se sortir d’un groupe relevé en qualifications, ce qui lui a valu un statut de tête de série au tirage. Pendant ses matches de préparation, la France a montré un visage offensif séduisant et diversifié, mais des faiblesses au niveau de la défense. 

AUSTRALIE : victorieuse en coupe d’Asie des nations 2015 mais marquée par un changement d’entraîneur. Auteur d’éliminatoires mitigés, l’Australie aborde le groupe en tant que petit poucet. 

PEROU : absent en Coupe du monde depuis 1982 et troisième de la Copa América 2015, a beaucoup progressé depuis l’arrivée de l’Argentin Ricardo Gareca à la tête de la sélection. 10e au classement FIFA en octobre 2017, son meilleur rang, le Pérou s’annonce comme une sélection à suivre de près. Ses meneurs de jeu sont le vétéran Jefferson Farfán et le jeune espoir du Feyenoord Renato Tapia mais la principale menace de l’équipe reste son meilleur buteur, Paolo Guerrero qui disputera le Mondial, malgré 6 mois sans jouer à la suite d’une suspension pour dopage. 

DANEMARK : les danois ont su retrouver un jeu séduisant après avoir manqué la Coupe du monde 2014 et l’Euro 2016. Ils peuvent compter sur le milieu de terrain Christian Eriksen, évoluant à Tottenham et auteur d’un coup du chapeau en barrages retour, ainsi que de jeunes joueurs tels que Pione Sisto et Andreas Christensen.

Les joueurs clés

185846
Pione Sisto, danois
250019498
Antoine Grizemann, français
Tim+Cahill+Socceroos+Portrait+Session+QitjOF21sfbl
Tim Cahill, australien
jefferson-farfan-cuantos-titulos-tiene-la-foquita-en-europa-632700
Jefferson Farfan, péruvien

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr

Groupe B de la Coupe du monde 2018

  • Portugal
  • Espagne
  • Maroc
  • Iran

L'analyse du groupe B

PORTUGAL : vainqueur de l’Euro 2016, 3e en Coupe des Confédérations 2017 et emmené par un Cristiano Ronaldo en grande forme (double Ballon d’or), aborde la Coupe du monde avec de la confiance en tant que tête de série malgré des résultats mitigés en matchs de préparation, dont notamment une victoire arrachée face à l’Égypte de Mohamed Salah (2-1) et une lourde et surprenante défaite (0-3) face aux Pays-Bas, non-qualifiés pour la Coupe du monde. 

ESPAGNE : après avoir décliné depuis sa domination entre 2008 et 2012, l’Espagne a retrouvé de ses couleurs après un Euro 2016 peu convaincant, grâce à la montée en puissance de joueurs comme le madrilène Isco. Leurs matches de préparation sont encourageants, notamment avec un match nul (1-1) face aux champions du monde allemands et surtout, une très nette victoire 6-1 face à l’Argentine. Coup de Tonnerre, le sélectionneur Lopetegui est viré 2 jours avant le début de la CdM…

MAROC : auteur de qualifications très réussies au cours desquelles ils n’ont encaissé aucun but au troisième tour (ce qui n’était jamais arrivé auparavant), en témoigne son bloc défensif d’acier emmené par le turinois Mehdi Benatia, fait son retour en Coupe du monde après 20 ans d’absence et aborde ce groupe en tant que parfait outsider.

IRAN : elle aussi équipe tournée vers la défensive, a réussi ses qualifications en se qualifiant assez rapidement et ses matchs de préparation ont été convaincants.

Les joueurs clés

isco
Isco, espagnol
Cristiano Ronaldo, portugais
karim ansarifard
Karim Ansarifard, iranien
Amine Harit
Amine Harit, marocain

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : dailybet.fr

Groupe A de la Coupe du monde 2018

L'analyse du groupe A

RUSSIE : Qualifiée d’office en tant qu’organisateur, la Russie s’est préparée durant deux ans pour la compétition, après un Euro raté, la Russie a soif de victoire sur ses terres.

URUGUAY : Qualifiée directement pour la compétition, en ayant terminé deuxième en éliminatoires derrière le Brésil, vise logiquement une qualification pour le tour suivant.

EGYPTE : Fait office d’outsider du groupe, après 28 ans d’absence de la prestigieuse compétition, et peut compter sur son attaquant Mohamed Salah.

ARABIE SAOUDITE : Participe pour la cinquième fois à la compétition après s’être qualifié à la deuxième place groupe B du troisième tour des éliminatoires asiatique derrière le Japon.

Les joueurs clés

salah
Mohammed Salah, Egyptien
Edinson Cavani, Uruguayen
Mohammad al-Sahlawi
Mohammad Al-Sahlawi, Saoudien
golovin-aleksandr-e1528829603552
Aleksandar Golovin, Russe

Suivez tous les jours l’édito de Nico sur la coupe du monde 2018 sur : blog.dailybet.fr